Track & Field

Arlington Athletics réussit malgré les obstacles | des sports

ARLINGTON – Au parc de loisirs d’Arlington, juste à côté de la route 7A, chaque après-midi de printemps, vous verrez probablement une trentaine d’élèves du secondaire et une poignée d’élèves du secondaire répartis sur différentes saisons. Les enfants sont clairement organisés, enrégimentés et travaillent à quelque chose – mais quoi?

Vous n’êtes peut-être pas au courant des installations modestes de la petite école de campagne, mais Arlington est une école d’athlétisme et une très bonne école.

Seth Woodman en est à sa huitième saison à la barre. C’est votre travail d’équilibrer le défi de rester compétitif dans la Division IV avec des ressources limitées.

Il serait difficile de trouver une équipe à travers l’État qui fasse plus avec moins. Presque tout ce qui concerne la configuration de la pratique d’Arlington est improvisé.

Il n’y avait que des sourires alors que la file d’athlètes s’entraînait sur le parking du Rec Park jeudi après-midi, commençant à courir sur l’asphalte et plongeant sur une corde de fortune et en toute sécurité dans les coussins ci-dessous. C’est là que les aigles pratiquent le saut en hauteur.

Partout où vous regardez, il y a des obstacles auxquels les athlètes d’Arlington doivent s’adapter et surmonter pour devenir le programme de compétition qu’ils sont aujourd’hui. Woodman a pointé du doigt le terrain d’entraînement et a expliqué qu’à quelques centaines de mètres de l’endroit où il était utilisé pour être la zone d’entraînement d’Arlington pour les lanceurs. Qu’est-ce qui a forcé le changement ? Un parc à chiens occupe désormais cette zone du parc.

L’équipement improvisé va au-delà des événements sur le terrain. Maria O’Dea voulait pratiquer les obstacles la saison dernière et à l’époque Arlington n’en avait pas, alors Woodman a improvisé. Il a acheté des tuyaux en PVC à Home Depot et a construit des obstacles pour qu’elle puisse s’entraîner.

“Elle voulait tellement l’obstacle que nous devions avoir ces obstacles de contrebande où, si vous les frappez une fois, ils s’effondrent”, a déclaré Woodman.

“C’était juste une motivation supplémentaire pour les éliminer”, a plaisanté O’Dea.

Depuis lors, Arlington a acheté des obstacles à prix réduits à Mount Anthony.

Woodman et son équipe ont raconté toutes les histoires en riant. Il n’est certainement pas difficile de trouver l’humour dans la situation. Cependant, cela parle aussi du dévouement et de la résilience qui sont présents. Le manque d’installations formelles crée une culture où quiconque est là veut vraiment être là et en faire partie, et l’atmosphère autour de l’équipe reflète cela.

L’entraîneur d’Arlington a été très humble quant à son rôle dans tout ce que l’équipe a accompli sous sa supervision, n’hésitant pas à donner beaucoup de crédit à l’administration d’Arlington et aux parents pour leur soutien et leurs contributions.

“Ça prend un village, tu sais ?”

Il est extrêmement reconnaissant envers les nombreux entraîneurs de la région qui ont aidé le programme avec d’autres événements qu’il connaît moins bien. Il a remercié spécifiquement Julia Arduini, Matt Kuja et Caleb Wiley de Burr et Burton, ainsi que l’ancienne entraîneure de piste de Mount Anthony, Amanda Mullen.

Le succèsC’est peut-être difficile à croire, mais les détenteurs de records d’État se sont développés grâce à ces paramètres de pratique de base.

Lilah Ward d’Arlington a battu le record D-IV du saut en hauteur en 2019, en 5′ pour remporter le titre d’État.

Le programme d’athlétisme des Eagles ne cherche pas d’excuses, ils préfèrent travailler et laisser les résultats parler d’eux-mêmes ; et ces résultats sont terriblement impressionnants. Au cours des trois dernières saisons sur piste depuis 2018, Arlington a amassé 14 titres de relais individuels et d’État.

Le succès s’est poursuivi en 2022 malgré les obstacles.







PISTE ARL

Andy Petry d’Arlington participe à la discussion sur le terrain lors de l’invitation de la Mount Anthony Southern Vermont League le 3 mai à Bennington.



Sophomore Owen Emmons est l’actuel leader de la Division IV et cinquième à l’échelle de l’État au 100 mètres en 11,44 secondes. Kyle Hess, qui joue également au baseball au printemps, fait partie des cinq premiers de la division de l’événement.

Sarah Tilley fait un peu de tout pour l’équipe, actuellement troisième du triple saut, elle est aussi top 10 des sprints 200m et 400m, et du saut en longueur. Elle fait également partie de l’équipe de relais 4×100 des Eagles, classée troisième, avec Montaine Artieres, Grace Diedrich et Sidney Herrington. Herrington a également pris la deuxième place du saut en hauteur lors de sa première tentative lors du match de mardi à Manchester.

construction d’un programmeQuiconque passe du temps dans les sports pour les jeunes de nos jours sait que la participation diminue. Ainsi, dans une école avec un effectif d’un peu plus de 100 élèves, votre liste de 30 est impressionnante.

Woodman crédite les athlètes.

“Les enfants font tout le recrutement”, a-t-il déclaré, entre deux séances d’information avec ses sauteurs en hauteur lors de l’entraînement jeudi après-midi. “Vous n’avez pas à faire grand-chose quand les enfants le font pour vous.”

Cela semble être un esprit qui prévaut dans toute l’équipe. Il y a une volonté enthousiaste d’essayer de nouvelles choses et de s’entraider.

Woodman s’est approché d’une poignée d’athlètes travaillant sur ce qui est leur point fort, les épreuves de lancer. Là, il a pratiqué Denita Moore, championne d’État l’an dernier en discus. Elle détient actuellement le record d’État de la division IV à 100 pieds 9,5 pouces et a l’œil sur plus.

“Mon objectif pour elle est de 115”, a déclaré Woodman.

Moore, riant par pudeur, l’interrompit pour souligner : “Mon objectif est de 110 !”

Moore est définitivement reconnaissant pour les encouragements.

“Je suis vraiment heureuse d’avoir un entraîneur comme ça pour m’aider avec les petites choses”, a-t-elle déclaré.

Moore semble destiné à de grandes choses cette année et au-delà. Ce n’est que sa deuxième année en compétition, la vétéran vise Castleton ou MCLA l’année prochaine.

Ensuite, il y a les vétérans Emma Hoover et O’Dea, qui sont dans la série depuis quatre ans.







PISTE ARL

Emma Hoover (à gauche), l’entraîneur d’Arlington Seth Woodman et Maria O’Dea posent pour une photo lors de l’entraînement de jeudi.




« Ces gars, Andy (Petry), Denita, Sara Tilley… Je ne pourrais pas faire la moitié de ce que je fais sans eux. Ils sont comme des mini-cars.

Woodman et ses supérieurs étaient nostalgiques en racontant tout ce qu’ils avaient accompli avec leurs ressources limitées.

“Je ne pense pas que nous ayons même eu les tapis (de saut en hauteur) à un moment donné”, a expliqué O’Dea. “Nous avons juste tracé une ligne à la craie sur le trottoir et prétendu que c’était un saut.”

Woodman, qui enseigne également l’histoire à Arlington, a ensuite exprimé son appréciation pour le groupe spécial qu’il a développé.

“Cette année a été facilement mon année préférée pour m’entraîner…” a déclaré Woodman. “Habituellement, je vais à un rendez-vous et je disais : ‘Les gars, sortez de la tente.’ Et cette année, je vais à la tente et il n’y a personne et ils sont tous à la ligne d’arrivée pour encourager tout le monde.”

« (Cette année) ce sont juste les choses qui comptent. Construire une communauté, être un bon coéquipier, veiller les uns sur les autres, et ces gars-là en ont à revendre.

récents championsEn 2018, c’est Tess Belnap qui a remporté trois championnats d’État individuels : 100 mètres haies, 300 mètres haies et saut en longueur.

Belnap faisait également partie de l’équipe de relais 4×400 féminine championne d’État. Les autres membres du relais Eagles étaient : Jamie Keel, Katie Berger et Aimee Frank.

Keel a également remporté la course de 800 mètres et Ward a remporté le titre de saut en hauteur de l’État.

Les aigles ont célébré cinq autres championnats d’État au printemps suivant. En plus du record de saut en hauteur de Ward, Dominic Whalen a remporté les titres d’État du 3 000 mètres et du 1 500 mètres.

Au relais 4×800, il rejoint son frère Lewis Whalen, Gabe Enzensperger et Fausto Pinto Cabrera pour le titre d’État.

Chase Hoyt a également remporté la victoire au 110 mètres haies.

Puis, en 2021, les frères Whalen ont ramené quelques titres d’État supplémentaires pour Arlington : Dominic dans le 800 et Lewis dans le 400.

Les garçons de l’équipe de relais 4×100 Kyle Hess, Nikolas Palfavi, Whalen et Owen Emmons ont été les premiers à franchir la ligne d’arrivée. Enfin, Denita Moore a été la championne d’État 2021 du disque féminin.

Michael Mawson, rédacteur en chef des sports de Vermont News & Media, a contribué à cette histoire.

Leave a Reply

Your email address will not be published.