Hockey

Les Canadiens ont trouvé la personne responsable de bâtir leur nouveau département d’analyse du hockey

Les Canadiens annonceront bientôt l’embauche du natif de Montréal Christopher Boucher à la tête du nouveau département d’analyse que Jeff Gorton et Kent Hughes veulent mettre en place, Atlético Appris.

Boucher, qui travaille pour les Sharks de San Jose depuis 2020, s’est fait un nom dans l’industrie en construisant l’infrastructure initiale d’exploration de données pour la société d’analyse montréalaise Sportlogiq.

“C’est la première personne à réussir la collecte de données granulaires”, a déclaré l’ancien patineur artistique Craig Buntin, cofondateur et PDG de Sportlogiq. «Je dirais que la grande majorité de ce que nous utilisons aujourd’hui est en quelque sorte construite au-dessus de la fondation qu’il a construite. Je pense qu’il avait 10 ans d’avance sur son temps.

“C’est la chose pour laquelle il est né.”

Buntin, qui n’était pas à l’origine de cette nouvelle, est celui qui a embauché Boucher en 2015. Sa nouvelle entreprise était à l’état embryonnaire, Buntin avait choisi de se plonger dans le hockey et cherchait quelqu’un pour l’aider à cartographier le terrain.

Il a trouvé cette personne sur Twitter.

“(Chris) tweetait des données, comme des laissez-passer et des récupérations de disque en vrac, que personne n’avait”, a déclaré Buntin. «Tout le monde que je voyais à l’époque prenait des trucs officiels de la LNH ou prenait des informations historiques et faisait des calculs à ce sujet. Mais c’est la première personne que j’ai vue qui avait de nouvelles informations.

À ce stade, Boucher utilisait la vidéo depuis plusieurs années pour développer de nouvelles façons innovantes de collecter des données. Mais plus important encore, il a également développé une nouvelle philosophie sur la façon de regarder le hockey.

Après avoir fait cela pendant si longtemps avec peu de ressources, Boucher a soudainement les moyens de se plonger très profondément dans son travail.

Dans ses profils professionnels sur les réseaux sociaux, Boucher se présente comme le “développeur du premier système binaire complet après les microstatistiques du hockey et créateur des définitions des microstatistiques”.

Revenant sur ses cinq années chez Sportlogiq, Buntin décrit ce que Boucher a apporté à l’entreprise de trois façons.

“Le premier est le cadre initial de la façon de voir le jeu de hockey”, a-t-il déclaré. « Vous ne pouvez pas sous-estimer à quel point c’est difficile. Nous l’avons fait dans deux autres sports, et c’était aussi difficile dans les trois. Il a donc apporté cette structure initiale, comme s’il était le gourou du hockey. Lorsque nous l’avons rencontré pour la première fois, il était le plus intelligent ou le plus expérimenté dans le sport du hockey, mais personne ne le savait.

“La deuxième chose qu’il a fait ressortir, c’est qu’il était capable de parler aux gens au niveau des personnes, ce que très peu de personnes sont capables de faire. Il a donc pu se connecter avec nos clients et expliquer ce que les données signifiaient de manière très humaine. Et cela, je pense, a été une grande partie de l’obtention de ces premières équipes, vous savez. Soumettre des feuilles de calcul ne va pas très loin.

“Et la troisième chose que je pense qu’il a apportée était la culture de ce qu’est l’entreprise. Dès le début, nous étions très centrés sur l’humain, très pro-bonheur. Nous considérons vraiment nos employés comme des personnes et essayons vraiment de donner à chacun le bénéfice du doute quand nous le pouvons et nous traitons vraiment les gens comme des gens. Et je pense que Chris était l’une des principales raisons pour lesquelles nous avons pu faire cela. La culture commence à partir de ces premières personnes.

Cela vous donne une bonne idée de la raison pour laquelle les Canadiens pourraient vouloir embaucher ce gars.

En tant que directeur de l’analyse, Boucher sera la première recrue du nouveau département d’analyse des Canadiens, mais pas la dernière. D’autres viendront dans les semaines et les mois à venir, et on peut s’attendre à ce que Boucher soit responsable de bâtir le reste de son équipe, comme c’est souvent le cas pour quelqu’un à son poste. En janvier dernier, nous sommes entrés dans les détails de la façon dont ce département est généralement construit. Nous avions écrit à l’époque qu’il est toujours préférable d’avoir d’abord un leader capable d’attirer les personnes nécessaires pour combler le département, plutôt que d’embaucher plusieurs personnes à la fois juste pour perdre du temps pendant que les nouvelles recrues apprennent à travailler ensemble.

La formation et le démarrage du département sont souvent plus faciles à gérer en petit nombre.

Les Sharks ne sont jamais arrivés au point pendant la pandémie de développer de manière significative leur département d’analyse; Boucher était officiellement un dépisteur professionnel pour les Sharks. Il est possible que le départ du directeur général Doug Wilson ait affecté le rôle que Boucher aurait pu jouer avec les Sharks la saison prochaine.

C’est un autre bon pas pour le Canadien.

(Photo de Jeff Gorton et Kent Hughes : Minas Panagiotakis/Getty Images)

Leave a Reply

Your email address will not be published.